Icare, un tour du monde en voiture solaire

2010 – 2011

 

Le Projet ICARE est un projet suisse à but non lucratif qui a réalisé durant 16 mois (15 mai 2010 au 10 septembre 2011) un tour du  monde sur le thème de la compensation du CO2 à l’étranger.

Ce tour du monde a permis de visiter, présenter et médiatiser des initiatives intéressantes en matière de développement durable, plus particulièrement les mécanismes de compensation du CO2.

La voiture solaire, quelques minutes après son départ, aux abords des champs de colza (Photo : Projet Icare)

Marc Müller, le pilote et Nicolas Burnens, assistés par Corinne Mottu, ont traversé l’Italie et l’Afrique du Nord entre mai et juin 2010 à bord de la petite Twike. L’ingénieur vaudois Marc Muller est rentré en Suisse en septembre 2011, après près de 20 000 kilomètres parcoururs autour du monde.

Photos officielles avant le départ à Yverdon-les-Bains en Suisse. (Photo : Projet Icare)

Aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, en Turquie et en Europe, Nicolas Burnens a apporté un soutien journalistique au projet, en gérant notamment Le Blog et en produisant des vidéos pour les partenaires de l’aventure, dont la Romande Energie et Swiss Engineering.

Tournage à Gênes en Italie, sur le ferry en direction de l'Italie (photo : Projet Icare)

Le périple a donné lieu à un livre : « Un tour du monde en voiture solaire, plaidoyer d’un globe-trotter pour un monde durable », Editions du Belvédère.

Et à un film de 56 minutes, « Plaidoyer dun globe-trotteur pour une planète durable » :


De nombreux étudiants ont pris part à la conception du projet :


Projet Icare : lorsque les étudiants mettent la… par ProjetICARE


PRESENTATION DU PROJET :

Durant 16 mois, deux reporters étaient à  bord d’un étrange véhicule éolio-solaire, propulsé par le soleil et le vent. Ils traverseront une trentaine de pays, sur quatre continents.


Les images ont été reprises dans plusieurs télévisions suisses :

La Télévision valdo-fribourgeoise (La Télé), mai 2010 :


La Télévision Suisse romande (TSR), juin 2010 : Cliquez ici.


Les reportages ont été publiés dans La Liberté :

En Tunisie, la transformation du biogaz permet d’éviter le rejet de plusieurs millions de tonnes de méthane dans l’atmosphère. Elle génère ainsi des revenus sur le marché carbone. Exemple dans la décharge de Djebel Chekir. Télécharger ici.

Entre tradition et modernité, Sidi Daoud, au nord-est de la Tunisie. Un parc éolien de 72 machines s’est développé en bord de mer. (Photo : Projet Icare))

Au Maroc, 105 000 kits photovoltaïques devaient éclairer les zones les plus reculées du Maroc, générant des revenus sur le marché international de la finance carbone. Au final, la moitié a été installée, mais pas un sou n’a été encaissé. Télécharger ici.


Les carnets de routes, en Suisse, en Italie et en Afrique du Nord, ont été publiés sur le site Internet du projet Icare et sur le blog du projet :

- Départ officiel depuis la place Pestalozzi d’Yverdon-les-Bains.

Cliquez ici pour découvrir le reportage audio. La galerie photos est ici.

- La Twike en direction de l’Italie :


Projet Icare : Carnet de route II (vers l’Italie) par ProjetICARE

- Les routes de la vallée d’Aoste :



Projet Icare : Carnet de route III (Italie) par ProjetICARE

La galerie photos ici, mais aussi ici.

- Premières galères : l’administration tunisienne



Projet Icare : Carnet de route IV (Tunisie) par ProjetICARE

La galerie photos ici.

- Le Maroc, ses paysages et sa politesse :



Projet Icare : Carnet de route V (Maroc) par ProjetICARE

La galerie photos ici.

- Rencontre avec les ingénieurs de l’Ecole Mohammadia d’ingénieurs à Rabat :


- Interview de Marc Müller en Afrique du Nord :



Leave A Comment

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: